Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

De la relation des persos (PJ et PNJ) vis à vis de l'autorité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour à tous, orgas, PNJ et PJ,

Je ne reviendrai pas sur la bonne impression générale du GN déjà décrite par les autres participants.
Seul un bémol concernant le concept d’autorité (militaire et religieuse) m’a posé problème.

J’ai eu le sentiment qu’un nombre important de persos (PJ e PNJ) n’avait pas conscience de l’importance du poids des autorités dans l’Empire.

Pour l’autorité militaire :

Alors que dans nos démocraties modernes la majorité des gens sont soumis à l’autorité (expérience de Milgram – cf cette expérience détournée récemment dans une fausse émission de TV pour ceux qui l’ont vu), imaginez votre réaction face à un policier si vous saviez qu’il peut vous arrêter arbitrairement sur un soupçon, une dénonciation et vous jeter au cachot à durée indéterminée, et éventuellement vous y torturer comme peut le faire le guet.

Sauf si votre perso est noble ou représentant d’une autorité, je pense qu’il n’a d’autre choix que d’obéir aux injonctions d’un représentant de l’Empire qui, s’il est gradé, peut avoir droit de vie et de mort sur vous, sans autre forme de procès. En tout cas, en public…

Libre à vous de jouer un voleur/brigand/assassin mais ce n’est pas un métier à exercer au vu et su de tout le monde.

Pour l’autorité religieuse :

Imaginez quelle serait votre conception de la religion si un curé, un imam, un rabbin pouvait lancer des sorts de soins, de guérison de maladies, de résurrection, … Au regard du nombre de croyants et du pourcentage de fanatiques que notre monde connaît, avec de tels pouvoirs, l’athéisme (mot que j’ai entendu au GN !) serait un concept inconnu ou hérétique.

Dans l’Empire, tout le monde croit à l’existence des Dieux, autorisés ou non, et chacun vénère et respecte les Dieux autorisés (mis à part les adeptes du Chaos). On fait une prière à Shallya lors d’une maladie, à Morr lors du décès d’un proche, à Ranald avant une partie de dés, à Taal avant une chasse, …

Un adepte se rapproche plus d’une divinité mais ce n’est pas pour cette raison qu’il ne croit plus aux autres ni ne leur accorde de prières.

Dans ce cadre, j’ai apprécié l’excommunication publique d’un perso par le clergé de Morr. Le perso s’est ensuite rapproché de nous parce qu’il nous connaissait TI et nous nous sommes rapidement éloigné de lui. Peut-être que d’autres persos présents auraient pu l’insulter (à défaut de cailloux en mousse pour le lapider).

Par contre, j’ai trouvé étonnant que l’ensemble des persos présents dans le fort lors des messes de Sigmar n’y ait pas participé vu la présence du Chaos dans les lieux. Quand l’avenir est sombre et incertain, le peuple se tourne vers les Dieux et leurs représentants…

On peut toujours raconter une blague sur un prêtre mais on a intérêt à le faire en petit comité. Une dénonciation au prêtre n’entraînerait-elle pas une mise aux arrêts et une sanction financière et/ou corporelle comme au Moyen-âge ?

Au temps de l’Inquisition, l’idée de « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. » était souvent appliquée. Ne peut-on, dans l’Empire, remplacer Dieu par Sigmar dans la bouche d’un répurgateur ?


Dans ce cadre, il serait peut-être opportun que les orgas (re)précisent le concept ou donnent leurs avis avant le prochain GN qui laisse présager une confrontation directe avec l'autorité impériale.

Voir le profil de l'utilisateur
Rien à dire d'autre. Tout à fait d'accord.

Pour ce qui est de l'Anathème (Excommunication majeure). Dans l'ensemble, j'ai trouvé que les PJ ont assez bien réagi face à la situation. En tout cas, le PJ incriminé, à lui, très bien réagit (Mise à l'écart, inquiétude, etc.)

Merci pour ce post.
Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Je n'aurais pas mieux dit Albrecht Smile

L'existence des Dieux n'est absolument pas à remettre en cause, ils sont là, et octroient des pouvoirs, nul doute à ce sujet, le concept même d'Athée devrait être inconnu.

Il est vrai aussi que j'ai eu des retour du genre "ouais on a décidé de saper l'autorité de nos sergents" ce qui (bien que tout à fait possible) aurait du être puni sévèrement (la mort probablement au moins un ou deux pour l'exemple...).

Attention toutefois aux dérives de la religion, bien que l'anathème aie été bien géré de manière générale, il a entrainé quelque complications de règles, quelques personnes ont crues avoir perdu l'option "fidèle de X" (X étant un Dieu) suite à cet évènement. Ce qui n'est pas le cas.

Voir le profil de l'utilisateur
Comme je te l'avais dit Fred, un des Sergents de la Reiksguard n'était pas mais alors pas du tout crédible à tel point que j'ai appris après le GN que même un "lieutenant" de la Reiksguard aurait bien aimé qu'on le liquide (et aurait surement fermé les yeux) ... Twisted Evil

Donc à mon sens, on pouvait très bien le soupçonner time-in (comme le guet le pensait) pour un fils d'un noble dont on ne savait que faire. Ca nous a rajouter un petit time-in comique et un discours time-in avec le "lieutenant" sur la valeur de certains dans la Reiksguard.
Donc à mon sens, autorité à respecter seulement si on a une aura charismatique qui donne envie de respecter (par exemple: l'autre unité de la Reiksguard -arrivée en fin de jeu- foutait les chocottes), on se doutait que ça allait mal finir et on était tous près à se défendre en sachant que c'était une unité d'élite !

Pour le reste, le guet s'est très bien entendu avec le reste de la Reiksguard (et on a chanter pour les décoincer) en la laissant à ses occupations sans lui manquer de respect (On a fait quand même les piquets sur les butes).

Voir le profil de l'utilisateur
Oui mais il est vrai que nous avons frôler la limite.
Mais en effet son "rôle play" nous as conduit à un peu le brusquer je dirait... Mais pour ma part nous avons finit en beauté après une discutions et un beau combat contre Fallen Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://mercenairesdudragon.forum-actif.net/
Mon grain de sel dans le débat...

L'autorité n'a pas la même force coercitive sur tous (les prisons en sont une preuve). il faut donc compter avec le caractère propre à chaque personnage.

Parlant de mon perso, un vieux briscard bourru qui a vingt-cinq ans de combat dans les steppes du Nord à son actif peut avoir du mal à supporter l'autorité d'un sergent plus jeune qui doit son titre en partie à sa noblesse.
De plus, le jeu T-I a amené ce sergent à demander aux anciens membres du guet de former les membres de son unité (ce qui n'a pas servi son autorité).
La cohérence voudrait que des actes d'insubordinations soient réprimés, ce qui n'a pas été le cas. Ce n'est pas aux frondeurs de chercher la réprimande tels des masochistes (punissez moi, punissez moi, oh, oui).

Voilà, je pense que cette absence d'autorité et les actes qui en ont découlé émanent du jeu même et ne peuvent être imputé à une carence de role-play des PJ's.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum